remplie de gratitude

par | Avr 19, 2013 | causettes au coin du feu

Hier  matin, en ouvrant les yeux, je me suis sentie remplie de gratitude. Impossible de me souvenir de mes rêves ou de quoique ce soit d’extérieur à moi-même pour justifier cette plénitude : j’étais tout simplement reconnaissante pour tout ce que je vivais en moi à ce moment là, d’être là amoureuse inconditionnelle de la vie. Je suis certaine que vous aussi vous avez vécu cela au moins une fois dans votre vie; un sentiment tel que vous désirez dire un grand MERCI à tout. Moi, hier matin, je disais merci à mes draps, à l’air ni trop chaud, ni trop froid qui sentait bon, aux oiseaux que j’entendais chanter, à l’araignée qui grimpait les rideaux; bref, je disais merci à tout.  Puis, petit à petit, ce sentiment de plénitude s’est un peu atténué; non pas que je me sentais vide, ingrate ou coupée de ce sentiment, mais disons plutôt qu’il s’était un peu estompé. Dans des moment comme ceux-là, j’ai pris pour habitude de m’y arrêter et de me fixer rendez vous dans la journée afin d’explorer ce qui s’est passé, car je dois bien me l’avouer : quelque chose est venu s’immiscer entre ma gratitude complète au réveil et ma gratitude incomplète quelques temps plus tard; alors qu’il faisait grand beau, que j’avais l’estomac bien rempli et tout qui allait bien.  Et savez vous ce que j’ai découvert ? dans mon élan de gratitude je croyais avoir dit MERCI à tout; eh bien pas du tout, figurez vous que j’avais oublié l’essentiel : j’avais complètement oublié de ME dire merci.Dans un réflexe j’ai dit merci à tout ce qui était extérieur à moi-même, ce qui est facile en soi puisque c’est un élan naturel quand tout est agréable. Il était donc tout aussi naturel que cette sensation soit moins complète quelques heures plus tard, après avoir été confrontée au claxons des gens pressés, la vue de « mon » plus vieux consulté rentré d’un séjour à l’étranger où il a été hospitalisé d’urgence, le téléphone de ma fille me disant qu’elle a la gastro-entérite, la facture du dentiste et notre chatte en chaleur qui miaule sans interruption. Avez vous déjà été en présence d’une chatte en chaleur ? eh bien pour ceux et celles qui n’ont jamais vécu cela, sachez que c’est comme se trouver en présence d’un bruit de complainte à vous fendre le coeur, en continu et qu’on ne peut éteindre, ni déplacer,  puisqu’il vient de surcroît se frotter à vous dans tous vos déplacements. Je me souviens avoir pensé « ah mais heureusement que le printemps est enfin là, que le soleil brille et ce lac, quelle merveille!! »; encore merci à l’extérieur. Après mon rendez-vous introspectif avec moi-même, j’ai du me rendre à l’évidence : l’étincelle de gratitude qui m’avait enflammé le matin au réveil, venait de l’intérieur, du plus profond de mon âme et de mon être, totalement dans sa puissance d’énergie créatrice et porteuse; rien à voir avec une réponse à un phénomène extérieur à moi-même. Eh bien savez vous ce que j’ai fait? je me suis tout simplement remis dans cet état de réceptivité depuis « l’en dedans »; parce que, d’après moi, la gratitude est avant tout une question de RESSENTI et non de pensée logique du genre « je suis reconnaissante pour ceci ou cela ». Je pense que plus nous cultiverons notre sensation de gratitude comme quelque chose de précieux dont nous prenons grand soin, plus le réflexe naturel de réponse à un stimulus extérieur viendra à s’estomper, nous plongeant dans un ressenti de gratitude perpétuel peu importe ce que l’extérieur nous renvoie ou nous « fait » vivre. Et vous? allez vous tout comme moi essayer de prendre grand soin de ce trésor ? le nourrir, le protéger, l’aider à se développer et grandir en vous ? allez vous aussi focaliser votre attention sur ce qui se passe en vous dans le présent, pour tenter d’y ressentir ce flux qui se trouve là en permanence EN vous.  Ce matin, bien qu’il pleuve, que mon sommeil ait été interrompu par ma fille malade plusieurs fois cette nuit, je me sens toujours aussi reconnaissante.Cordialement,
Annette
Rendez-vous sur Hellocoton !

Mastercoach de vie certifiée, je t'invite à trouver ta muse intérieure. Assise près de ta source d'inspirations, elle est la gardienne de ton feu sacré. Mon approche holistique de l'être humain, se retrouve dans toutes les dimensions de ma vie. En cela, je désire t'inspirer.
Les réseaux sociaux & moi

Les réseaux sociaux & moi

Bonjour chère lectrice et bon weekend à toi, Je viens de voir passer un souvenir sur mon profil Fesse de Bouc. Malgré ma relation...