oser vivre pleinement

par | Mai 3, 2013 | causettes au coin du feu

oser vivre pleinement

Le plus difficile dans la Vie, c’est d’oser la vivre pleinement…J’ai lu cette petite phrase quelque part cette semaine et elle m’a poursuivi depuis; j’ai l’impression qu’elle s’est collée à moi, ce qui a pour effet quelque chose de très stimulant. C’est comme si cette simple phrase, dont j’ignore l’auteur, est devenue une forme de symbole, révélée au contact des gens que je côtoie ces jours-ci. Cette phrase me parle de besoins, de désirs, de croyances et chaque rencontre à sa façon, m’a aidée cette semaine à voir que j’ai encore du pain sur la planche pour pouvoir dire à voix haute « j’ose vivre pleinement ma Vie »…C’est ainsi que j’ai été le témoin auditif de bien des peurs cachées et frustrations cette semaine… TOUT tournait autour du désir cette semaine : entre l’amie qui désire se séparer de son compagnon qui lui-même désire le contraire et qui décide de partir seul quelques temps en voyage, la cliente qui désire travailler à 50% alors que son entreprise désire uniquement l’employer à 100%, ce client qui désire se reposer et profiter de sa retraite dont les enfants désirent l’aide au jardin ou encore cette copine qui désire un enfant et qui attend toujours qu’une âme désire rester dans son ventre… Un petit échantillon parmi les dizaines de rencontres de la semaine et pourtant un point en commun : un désir inassouvi. En parlant avec chacun(e) tout en écoutant consciemment la place que prenait leur désir dans leur histoire, il était évident pour moi que chacun(e) reportait sur l’autre, l’extérieur ou la fatalité la frustration de ne pas oser dire un OUI franc à leur Vie. Les « oui, mais… » ou encore les « ce n’est pas de ma faute »  m’ont donné l’impression désagréable d’être face à des victimes toute la semaine; j’avais oublié que ces rencontres étaient le miroir de mes propres limitations à vivre la mienne pleinement. Le rappel du miroir s’appelle Sélim, un ami d’enfance de mon fils; condamné par une maladie rarissime qui a subitement fait irruption dans sa vie de jeune homme de 18 ans et qui a survécu grâce à une greffe du foie réussie. Je l’ai rencontré hier, débordant d’énergie et préparant son prochain voyage en Asie alors qu’il rentre tout juste d’Afrique du Sud. Passionné depuis son enfance par les reptiles de toutes sortes, il désire maintenant partir à leur rencontre pour les photographier dans leurs milieux naturels; qu’ils soient dangereux ou non, peu lui importe car ce qu’il désire, c’est aller au bout de sa passion et il me dit « bon, évidemment, il vaut mieux que j’évite de me faire mordre car le venin me tuera à coup sûr avec la greffe ». Incrédule je lui ai demandé « mais Sélim, qu’est ce qui te pousse à aller te mettre en danger alors que tu viens de survivre miraculeusement? »; la réponse m’a laissée démunie « la vie ne tient qu’à un fil et moi je désire la vivre à fond »… Je suis repartie avec des sentiments mélangés, bousculée aussi  par cette réponse qui me paraissait tellement paradoxale, à laquelle j’aurais répondu par réflexe « oui mais si tu veux vivre à fond, pourquoi aller risquer ta peau alors? » et face à laquelle je suis restée muette, car dans son ton il y avait ce quelque chose qui m’a fait prendre conscience subitement du fond de la question… Sélim OSE aller au bout de sa passion, il sait (tout comme nous tous d’ailleurs) qu’il va mourir un jour, et il a le désir de la vivre pleinement plutôt que de se laisser limiter par les peurs; je suis d’ailleurs conviée à venir goûter au couscous qu’il désire partager avec  moi dès son retour. Et moi dans tout ça ? depuis hier ça se bouscule dans ma tête et mon corps… à moins que cela se passe au niveau de mon âme. Je me dis depuis que je vais déjà commencer par prendre soin de mes désirs en leur donnant de l’attention et une valeur; quelques uns d’entre eux resteront certainement irréalisés, cependant ce qui compte c’est d’en prendre soin et d’oser les vivre dans son âme et cesser de voir les impossibilités ou les dangers. Et vous qui vous voyez victime des limitations extérieures, allez vous aussi, tout comme moi, faire preuve de bienveillance envers vos désirs? allez vous faire vivre ce désir dans votre âme, même si vous savez qu’il a peu de chance de se réaliser dans cette vie ci?

cordialement,

Annette  Rendez-vous sur Hellocoton !

Mastercoach de vie certifiée, je t'invite à trouver ta muse intérieure. Assise près de ta source d'inspirations, elle est la gardienne de ton feu sacré. Mon approche holistique de l'être humain, se retrouve dans toutes les dimensions de ma vie. En cela, je désire t'inspirer.
Les réseaux sociaux & moi

Les réseaux sociaux & moi

Bonjour chère lectrice et bon weekend à toi, Je viens de voir passer un souvenir sur mon profil Fesse de Bouc. Malgré ma relation...