le lait une vacherie?

par | Août 25, 2015 | causettes au coin du feu

bon j’avoue, j’étais très occupée par la rentrée scolaire de ma fille et de ma propre rentrée yoga, que j’ai posté un peu à la va vite un article sur Facebook pour partager avec mes amis plus ou moins virtuels. L’article en question traitait de manière un peu légère des méfaits du lait sur la santé en s’appuyant sur une étude faite par Harvard.

En tant que fille frustrée d’un père qui pensait que la naturopathie était une secte (bon, avec du recul je comprends, j’étais une allumée qui demandait à suivre une formation inexistante en Suisse et qui coûtait une blinde… on était en 1989, ne l’oublions pas), j’ai dû assouvir ma passion pour la santé et l’être humain avec les moyens du bord de l’époque.

J’ai baigné dans la sauce « anti-lait » bien avant que ce soit une mode et j’ai dû lire un peu tout ce que je pouvais trouver à ce sujet à une époque où internet était un truc révolutionnaire et que pour avoir la dernière information sur un sujet, il me fallait passer par le libraire qui me commandait souvent mes livres en France, au Canada ou aux Etats-Unis (Ah, mais je comprends aussi subitement d’où me vient ma patience et ma ténacité).

« le lait, une sacrée vacherie » était l’un de ces livres… c’était une révolution et en parler en 1990, c’était comme parler aujourd’hui de la possibilité de léviter avec le pouvoir de l’esprit. Autant dire, c’était
M erveilleusement dangereux; tu risquais l’exclusion sociale
O n ne peut plus fantasque; au pays du lait c’était du pur délire
R ien de valable; tu vas te désintégrer par manque de calcium
T out simplement impossible; on a toujours bu du lait et personne en est mort

Bon, donc quand j’ai posté cet article sur Facebook, c’était sans compter qu’aujourd’hui les gens sont habitués à l’information pré-mâchée et qu’ils risquent de suivre sans réfléchir un mouvement anti-lait, juste parce qu’un article, qui ne cite même pas ses sources, leur est balancé sur internet… pas très futé de la part d’une professionnelle qui de surcroit est plutôt du genre à soigner les informations qui circulent sur le Net…

Le premier commentaire fut « boycot du site en question »… j’ai pris une bonne inspiration et me suis dit « ah boooon? »; curieuse de nature, je suis allé y regarder d’un peu plus près et force me fut de constater que j’avais agi un peu trop rapidement en postant cet article. Effectivement, pour moi qui ait déjà étudié en long et en large la question du lait et de son rôle sur la santé, celui-ci est tout sauf indispensable à une bonne santé.

Je partage donc ici avec toi quelques réflexions et liens intéressants pour te faire ton idée…car la question du lait, c’est comme la question des vaccins, ce sont des sujets tabous qui fâchent et permettent des guéguerres sans fin; mieux vaut avancer au rythme de tes propres prises de consciences et compréhensions.

petites pistes et liens pour te faire ton opinion perso

  • nous sommes des mammifères; ce qui caractérise cette classe d’animaux c’est l‘allaitement des jeunes. Une vache allaite un veau, une chienne allaite le chiot et la femme allaite le nourrisson; dans une époque pas si éloignée, les nourrices remplaçaient les mères qui ne pouvaient ou ne voulaient pas allaiter. Le lait de vache était donné uniquement au bébé si le lait de femme était indisponible et qu’il fallait bien donner quelque chose au nouveau-né. Dans son questions-réponses du mois de juillet 2015, l’OMS recommande d’ailleurs l’allaitement : clique ici pour lire le questions-réponses de l’OMS
  • le lait est « vendu » comme étant indispensable à cause de sa teneur élevée en calcium. Sans aller jusqu’à parler de l’acidité que le lait occasionne dans le corps, acidité que le corps tamponne en puisant dans ses os (tout simplement parce qu’aujourd’hui il y a aussi controverse sur le sujet), force est de constater que des cultures privilégiant d’autres sources que le lait (comme le japon par exemple) ne souffrent pas plus d’ostéoporose ou autres troubles de santé que les pays à haute consommation. Et cerise sur le gâteau, les cas d’ostéoporose sont très élevés dans les pays qui consomment beaucoup de lait et ce sur plusieurs générations. Clique ici et lis le haut de la page 9 clique ici si tu veux lire un peu plus sur le sujet lié au calcium 
  • comment font donc les autres mammifères, végétariens de surcroît? mais punaiiiiise où donc trouvent-t-ils tout ce calcium? et est-ce vraiment qu’une question de calcium finalement? eh bien NON, car pour assimiler ce minéral, il lui faut des amis pour le soutenir, tels que le mouvement et la vitamine D. clique ici si tu veux savoir comment fixer le calcium
  • dans une étude d’Harvard, le lait n’est plus vu comme étant forcément la meilleure source de calcium  clique ici si tu veux lire l’article d’Harvard
  • j’ai cherché une bonne heure pour trouver les statistiques mondiales sur l’ostéoporose par exemple, pour étayer un peu cet article, cependant introuvable pour le moment… il y a un tas de choses intéressantes, mais pas vraiment avec des sources complètes… ni du côté des PROS- ni du côté des CONTRE; donc il va falloir y aller au bon sens, à l’intuition, au RESSENTI, à ce qui  te parle.

Qui l’eut cru ce matin que j’écrirais un post sur le lait? pas moi, ça c’est sûr. J’étais partie sur un article plutôt yogique… mais bon, à force de faire mes salutations au soleil tous les matins, de me tordre dans des positions de plus en plus compliquées, je développe ma souplesse.

lait ou légumescordialement,
Annette

Newsletter

Rendez-vous sur Hellocoton !

Mastercoach de vie certifiée, je t'invite à trouver ta muse intérieure. Assise près de ta source d'inspirations, elle est la gardienne de ton feu sacré. Mon approche holistique de l'être humain, se retrouve dans toutes les dimensions de ma vie. En cela, je désire t'inspirer.
Les réseaux sociaux & moi

Les réseaux sociaux & moi

Bonjour chère lectrice et bon weekend à toi, Je viens de voir passer un souvenir sur mon profil Fesse de Bouc. Malgré ma relation...